www.minisante.bi

mardi, 09 19th

Last updateVen, 07 Juil 2017 3pm

Actualités

Etude d'impact et Nutrition

Le Burundi a introduit à l’échelle nationale la stratégie nationale de Financement basé sur la performance (FBP) dans son système de santé, à la suite de quatre années d’expérience pilotes dans huit provinces du Pays dont les résultats ont été jugés satisfaisants.

 

Profitant dela mise à échelle du FBP et en vue de remédier aux contraintes de mise en oeuvre de la politique de gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes qui a été initiée en 2006 ; le Ministère ayant la santé publique dans ses attributions et ses partenaires techniques et financiers ont décidé d’intégrer les deux approches ; c'est-à-dire rembourser le paquet de soins gratuit à travers le FBP. Le FBP vise de manière globale à contribuer au renforcement du système de santé notamment à travers l’amélioration de l’utilisation et la qualité des services de santé, le renforcement de la gouvernance et de l’autonomie des formations sanitaires, la motivation du personnel de santé. Il est à noter que la vision globale du MSPLS est qu’à travers cette réforme ainsi que d’autres en cours tel la décentralisation du système de santé, le Burundi puisse accélérer l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement et plus particulièrement les OMDs 4 et 5 relatifs à la santé de la mère et de l’enfant.

Après près de trois années de mise en oeuvre du FBP à l’échelle nationale, des succès ont été enregistrés en termes notamment d’amélioration de l’utilisation et de la qualité des services de santé, renforcement de l’autonomie de gestion des formations sanitaires et du système de santé de manière générale. Face au problème criant de malnutrition que vit le Burundi avec un taux de malnutrition aigue globale à 6%, un taux d’insuffisance pondérale à 29% et de malnutrition chronique à 58% ; le MSPLS envisage de mettre un accent particulier sur la lutte contre la malnutrition.

C’est ainsi que le MSPLS a mobilisé auprès de la Banque Mondiale des ressources visant à intégrer la nutrition dans le cadre du FBP. En effet, au niveau national, la lutte contre la malnutrition est confrontée à un certain nombre de défis : (i) problèmes structurels et institutionnels relatifs notamment à un manque d’un cadre institutionnel intersectoriel de lutte contre la malnutrition et la non intégration effective des activités de nutrition dans le PMA et le PCA, (ii) la prise en charge

des cas de malnutrition est déficitaire au niveau des formations sanitaires suite entre autres à un manque de dépistage systématique de la malnutrition, une insuffisance des formations sanitaires disposant de services de prise en charge nutritionnelle, une insuffisance des ressources humaines qualifiées en nutrition et même le peu de personnel formé n’est pas affecté à plein temps à cette tâche, la non intégration des intrants nutritionnels dans le circuit d’approvisionnement ; (iii) au niveau communautaire, les activités promotionnelles de dépistage ne sont pas systématisées et sont faites dans quelques provinces à l’initiative des partenaires,  insécurité alimentaire persistante dans les ménages, mauvaises habitudes alimentaire de la population liées à l’ignorance de bonnes pratiques nutritionnelles. L’intervention FBP et Nutrition qui est envisagée a pour objectif de contribuer à la résolution de certains goulots d’étranglement qui handicapent la lutte contre la malnutrition, les résultats attendus étant l’intégration effective des activités de nutrition dans le PMA et le PCA, l’amélioration de la qualité de prise en charge de la malnutrition selon le protocole national, le dépistage systématique des cas de malnutrition au niveau communautaire et leur référence au niveau des Centres de Santé, le changement des comportements et habitudes alimentaires des populations, la réduction des taux de malnutrition de toutes formes (aigues et chroniques).

Pour ce faire, le MSPLS et la Banque Mondiale ont convenu de mener une étude d’impact relatif à l’apport que pourrait apporter le FBP dans la lutte contre la malnutrition avec une méthodologie qui va cibler des zones d’intervention et des zones témoin. La réalisation de cette étude a été confiée à l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers. Si les résultats s’avèrent probant, les indicateurs spécifiques relatifs à la nutrition seront introduits dans le cadre du FBP à l’échelle nationale.

Publié Vendredi le 27 Décembre 2013

Yvette Gates

Partenaires et Projets

Contactez nous

  • Add: Bujumbura Burundi
  • Tel: (+257) 456 789 101
Vous êtes ici : Home Actualités Etude d'impact et Nutrition